language france Language

Nous formons les futurs pilotes de drones!

Apprenez à piloter votre drone, en toute légalité et en toute sécurité! Que vous soyez amateur et passionné ou que vous désiriez réorienter votre carrière dans le milieu prometteur des RPAS (Remotely Piloted Aircraft System), Fly & Film Drone Academy vous offre un panel complet de formations dispensées par des instructeurs professionnels et issus de l’aviation civile!

Inscrivez-vous

F.A.Q.

F.A.Q.

Non, la législation Suisse ne connaît pour l’instant aucune licence – à proprement parler – obligatoire, mais un tel projet est « dans les cartons » et les réflexions avancées de l’EASA (European Aviation Safety Agency – https://www.easa.europa.eu/tags/uav) sont suivies de très près ! L’OFAC (Office Fédéral de l’Aviation Civile – https://www.bazl.admin.ch/bazl/fr/home/bonasavoir/drones-et-modeles-reduits.html) salue donc l’existence d’une académie de formation sérieuse et est aux faits de nos syllabus et structures de formation. 

D’autres pays, par contre, demandent une preuve de formation pour effectuer des vols commerciaux ou spéciaux à l’aide de drones. Le certificat délivré par Fly & Film – Drone Academy précise clairement les modules suivis ainsi que les éventuelles limitations du détenteur. Le présenter auprès d’une autorité de l’aviation civile vous permettra donc de faire valoir vos acquis et reconnaître vos compétences de pilote / opérateur. Pour exemple, lors de la demande d’une autorisation spéciale pour l’un de nos drones commerciaux lourd, l’OFAC a reconnu la formation effectuée par l’équipe de Fly & Film aux Etats-Unis, ce qui a grandement facilité le processus administratif qui s’en est suivi.

Oui, nos instructeurs sont à votre disposition pour une formation « sur mesure », que ce soit chez nous ou chez vous. Merci de nous contacter à formation@fly-and-film.com avec vos attentes / besoins et nous déploierons l’équipe nécessaire.

Le monde des RPAS évolue constamment : ce qui était hier technologiquement difficilement réalisable se trouve souvent demain intégré dans presque tous les drones du commerce. Il est dès lors difficile de suivre la cadence infernale des innovations proposées sur le marché, et seule votre curiosité et le suivi régulier via des forums ou la presse spécialisée permet de se tenir à jour. Fly & Film développe également une « newsletter » à laquelle vous pourrez vous abonner et qui résumera mensuellement les grandes nouveautés du marché, que ce soit au niveau technologique ou du cadre légal.

LA grande question ! Il est indéniable que le marché du drone civil est en pleine expansion et que les applications possibles sont encore au stade exploratoire dans bien des domaines. On en est donc qu’au début… ce moment fatidique dont il faut précisément profiter pour se former sérieusement.  

Le potentiel est quasi-illimité et de nombreuses grandes industries se préparent à déployer de tels engins dans des missions où – jusqu’ici – le risque est trop souvent pris par des employés. Le segment des loisirs, quant à lui, arrive gentiment à maturité.

L’harmonisation des règles est donc essentielle, et c’est elle qui permettra – dans les années à venir – aux professionnels de déployer leurs ailes et partir à la conquête des marchés. Il est assez rare, de nos jours, de voir une annonce d’offre d’emploi pour pilote / opérateur de drone (bien que notre entreprise, par exemple, ait déjà recruté une vingtaine de personnes dans les domaines de l’instruction et des opérations). Nul doute cependant que dans un proche avenir les choses changent rapidement, et seules les personnes au bénéfice d’une formation solide auront alors les opportunités d’appliquer aux premiers emplois du marché.

Si vous le désirez, vous pouvez suivre la formation pratique avec votre propre drone. Vous devez cependant être au bénéfice des assurances RC obligatoires et Fly & Film – Drone Academy décline toute responsabilité en cas d’accident lors de la formation.

Nous le déconseillons, bien que certaines machines soient parfaitement étanches et prévues pour ce genre de vol. Les recommandations du fabricant doivent dans tous les cas être suivies.

Notre cursus pratique vous apporte une méthode d’apprentissage. Il est ensuite de votre devoir de maintenir les compétences. Comme toute « licence », notre certificat est une base solide pour se perfectionner… continuellement !

Suivre une formation de qualité vous aidera à évitera de casser votre coûteux appareil avant même d’avoir pu jouir pleinement de ses fonctions. D’autre part, vous serez renseigné sur le cadre légal de l’utilisation des drones. Nos instructeurs vous dispensent un ensemble de conseils qui vous permettront d’évoluer rapidement tout en évitant les classiques erreurs qui mènent souvent à un crash.

Les enquêtes de satisfaction auprès de nos anciens élèves (une soixantaine de pilotes, du débutant à l’expert) nous ont clairement démontré que tous – sans exception – ont trouvé une plus-value dans notre enseignement.

C’est un métier comme un autre qui demande du temps et du travail. Il ne fait par contre aucun doute qu’être au bénéfice d’une certification vous apporte une nette plus-value, pour vous mais aussi pour vos clients qui peuvent être assurés d’avoir à faire avec un pilote professionnel et qualifié.

Cela dépend de votre drone : s’il pèse plus de 500 grammes oui… une preuve d’une telle assurance doit également toujours être sur vous lorsque vous volez !

Avec une autorisation spécifique de l’OFAC oui, sinon non ! Une deuxième personne à vos côtés en tant qu’observateur et qui peut reprendre le contrôle du drone à tout moment permet également de le faire.

En dessous de 500 grammes (batteries incluses), oui. Par contre, cela reste un objet dangereux qui demande du bon sens et des précautions.

Elle est valable aussi bien pour un photographe, un utilisateur de Facebook, une agence de presse que pour un pilote de drone.